La stéganographie ou l’art de bien cacher des données (Partie 2)

La sécurité par l’obscurité ne marche pas
1 février 2015
Veille juridique, mai 2015
9 février 2015

Le mois dernier, SecuriteOff a présenté les principes et les différentes formes de la stéganographie, un moyen efficace de cacher des informations dans d’autres données. Les supports média tels que le son, les images ou les vidéos sont le plus souvent utilisés. Au même titre que la cryptographie, la stéganographie est utilisée par des groupes terroristes, pédophiles et autres groupes mafieux… Ce mois-ci, SecuriteOff présente les différentes utilisations possibles avec un cas fictif (Echanges d’une cellule terroriste), un second toujours fictif (Une défense avec la stéganalyse) et pour terminer un exemple concret avec StegoBot.

 

 

par zeDr€amT€am

 

 

 

 

Utilisation potentielle

D’un point de vue

OR
OR

Connexion

Mot de passe perdu ?

error: Ce contenu est protégé.