Pourquoi un audit de cybersécurité est-il essentiel pour toutes les entreprises ?

Les ransomwares, le phishing et les vulnérabilités logicielles ont fait le plus de ravages au second semestre 2023 selon une étude d’Acronis. Mais le plus inquiétant est l’usage intensif de l’intelligence artificielle pour industrialiser des campagnes de phishing.

Selon l’outil Ransomlooker (un outil gratuit de Cybernews permettant de surveiller le dark web et d’autres zones cachées de l’internet), le nombre de victimes d’attaques par ransomware a augmenté de 128,17 % par rapport à l’année précédente (2022), avec 1837 incidents supplémentaires. Au total, les groupes de ransomware auraient ciblé avec succès 4191 victimes l’année dernière.

Dans ce contexte, toute entreprise, quelles que soient sa taille et son activité, doit renforcer son niveau de sécurité. Cette mesure implique nécessairement de faire un état des lieux, ce qu’on appelle un audit de cybersécurité.

Sans entrer dans le détail, cet audit vise différents objectifs :

1. Identifier les vulnérabilités : les audits de cybersécurité permettent d’identifier les vulnérabilités de l’infrastructure de sécurité d’une entreprise. Il s’agit des vulnérabilités matérielles et logicielles qui pourraient être exploitées par les cybercriminels.

2. Conformité réglementaire : De nombreux secteurs d’activité ont des réglementations spécifiques, sans oublier le RGPD, en matière de cybersécurité auxquelles les entreprises doivent se conformer. Des audits réguliers permettent de s’assurer que l’entreprise est en conformité avec ces réglementations, ce qui permet d’éviter les amendes et les problèmes juridiques potentiels.

3. Évaluation des risques : Un audit permet aux entreprises d’évaluer le niveau de risque auquel elles sont confrontées en raison des différents types de cybermenaces. Cela peut les aider à hiérarchiser leurs efforts et leurs ressources en matière de cybersécurité de manière plus efficace.

4. Prévenir les violations de données : en identifiant et en corrigeant les vulnérabilités, les entreprises peuvent prévenir les violations de données qui pourraient entraîner des pertes financières importantes et nuire à la réputation de l’entreprise.

5. La confiance des clients : Les entreprises qui effectuent régulièrement des audits de cybersécurité et prennent les mesures nécessaires pour sécuriser leurs systèmes sont plus susceptibles de gagner la confiance de leurs clients. Cela peut constituer un avantage concurrentiel important, en particulier dans les secteurs où des données sensibles sur les clients sont traitées.

Mais pourquoi faire un audit de cybersécurité lorsqu’on est une PME ? De nombreux chefs d’entreprise pensent que les pirates ne visent que les gros gibiers car ils sont censés rapporter plus. C’est une erreur. Comme les cambrioleurs, les attaquants préfèrent s’attaquer aux petites entreprises en utilisant différentes techniques.

Voici quelques-unes des plus courantes :

Hameçonnage/ingénierie sociale : Il s’agit d’inciter les salariés à révéler des informations sensibles, telles que des mots de passe ou des numéros de carte de crédit, par le biais de courriels ou de sites web usurpant une marque ou une entreprise.

Attaques par logiciels malveillants : Les malwares sont des virus qui peuvent perturber ou endommager un système informatique. Il s’agit du type de cyberattaque le plus courant visant les petites entreprises.

Les violations de données : Il s’agit d’un accès non autorisé à des données, souvent dans le but de voler des informations sensibles.

Piratage de site web : Il s’agit d’un accès non autorisé au site web d’une entreprise, souvent dans le but de voler des données ou de perturber les services¹.

Attaques DDoS : Une attaque par déni de service distribué (DDoS) submerge de trafic (requêtes) le site web ou le réseau d’une entreprise, ce qui le ralentit ou l’empêche de répondre.

Attaques par ransomware : Ce type d’attaque consiste à chiffrer les données d’une entreprise et à demander une rançon pour les récupérer.

Vol d’identifiants : Il s’agit de voler des identifiants de connexion pour obtenir un accès non autorisé à des systèmes ou à des données. C’est souvent la première étape d’une cyberattaque.

Dispositifs compromis ou volés : La perte ou le vol d’un appareil tel qu’un ordinateur portable ou un smartphone peut permettre à un pirate d’accéder à toutes les données sensibles stockées sur l’appareil.

Ces attaques peuvent avoir de graves conséquences pour les petites entreprises, notamment des pertes financières, une atteinte à la réputation et des sanctions réglementaires.

Partager :

Dans la même catégorie

Publié le : 02/04/2024

Comment une cyberassurance peut renforcer le niveau de sécurité de votre entreprise

Découvrir
Publié le : 28/03/2024

7 bonnes pratiques que les petites entreprises peuvent suivre pour se protéger contre les cyberattaques 

Découvrir
Publié le : 26/03/2024

La gestion post-crise : évaluer, apprendre et améliorer le PRA

Découvrir
error: Le contenu est protégé !!