Quel est le coût moyen d’une cyberattaque pour une PME ?

Les PME subissent en moyenne 330 000 cyberattaques réussies. Les préjudices financiers ne se limitent pas au niveau du chiffre d’affaires. Elles incluent aussi de nombreux coûts parfois sous-estimés. En France, le cabinet de conseil Asterès estime le 𝗰𝗼𝘂̂𝘁 𝗺𝗼𝘆𝗲𝗻 𝗱’𝘂𝗻𝗲 𝗮𝘁𝘁𝗮𝗾𝘂𝗲 𝗮̀ 𝟱𝟵 𝟬𝟬𝟬 𝗲𝘂𝗿𝗼𝘀. Les cyberattaques ont un impact financier significatif sur les petites et moyennes entreprises (PME).

Il est donc essentiel que les propriétaires de PME prennent des mesures de sécurité appropriées, telles que l’implémentation de contrôles d’accès, la formation des employés et l’utilisation de programmes anti-malwares, pour protéger leurs entreprises contre ces menaces croissantes.

Les coûts associés aux cyberattaques pour une entreprise vont bien au-delà des pertes directes.

Voici sept coûts cachés qu’il est important de prendre en compte lors du calcul du coût total d’une cyberattaque :

  1. Augmentation des primes d’assurance :
    • Après une cyberattaque, les primes d’assurance contre les risques cyber peuvent augmenter considérablement. Il n’est pas rare qu’un assuré doive faire face à une augmentation de 200 % de ses primes pour la même couverture, voire se voir refuser une couverture jusqu’à ce que des conditions strictes soient remplies. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le cabinet Deloitte.
  2. Coût accru pour lever des dettes :
    • Une entreprise touchée par une cyberattaque peut rencontrer des difficultés pour lever des fonds sur les marchés financiers. Les investisseurs peuvent percevoir un risque accru et exiger des taux d’intérêt plus élevés.
  3. Perturbation ou destruction opérationnelle :
    • Les cyberattaques peuvent entraîner des interruptions de service, des pertes de productivité et des coûts de rétablissement.
  4. Perte de valeur des relations clients :
    • La perte de confiance des clients suite à une violation de données peut entraîner une baisse de la clientèle et des ventes.
  5. Perte de revenus contractuels :
    • Les contrats commerciaux peuvent être rompus ou retardés en raison d’une cyberattaque, entraînant une perte de revenus.
  6. Dévaluation de la marque :
    • Une cyberattaque peut nuire à la réputation de l’entreprise, entraînant une dévaluation de sa marque.
  7. Perte de propriété intellectuelle (PI) :
    • Le vol de propriété intellectuelle peut avoir des conséquences financières à long terme, notamment la perte de revenus futurs et la concurrence accrue.

En somme, ces coûts cachés peuvent avoir un impact significatif sur la santé financière et la réputation d’une entreprise après une cyberattaque. Il est donc très important de mettre en place des mesures préventives et un Plan de continuité d’activité (PCA).

Partager :

Dans la même catégorie

Publié le : 02/04/2024

Comment une cyberassurance peut renforcer le niveau de sécurité de votre entreprise

Découvrir
Publié le : 28/03/2024

7 bonnes pratiques que les petites entreprises peuvent suivre pour se protéger contre les cyberattaques 

Découvrir
Publié le : 26/03/2024

La gestion post-crise : évaluer, apprendre et améliorer le PRA

Découvrir
error: Le contenu est protégé !!