Généralement, on utilise un texte en faux latin (le texte ne veut rien dire, il a été modifié), le Lorem ipsum ou Lipsum, qui permet donc de faire office de texte d’attente. L’avantage de le mettre en latin est que l’opérateur sait au premier coup d’oeil que la page contenant ces lignes n’est pas valide, et surtout l’attention du client n’est pas dérangée par le contenu, il demeure concentré seulement sur l’aspect graphique.

Vers une meilleure sécurité pour les objets connectés

Les objets connectés font parler d’eux depuis des années…

Usurpation d’identité 3.0 : les évolutions à prévoir

par Éric Filiol ESIEA – Laboratoire (C + V)O       Vous…

Données personnelles et RGPD : les nouvelles obligations des entreprises

Le 25 mai prochain, le Règlement Général sur la Protection…

La sécurité des applications en mode SaaS

Les applications en mode SaaS permettent aux entreprises d’améliorer…

Sécurité informatique : des défis pour les PME

Ransomwares, arnaques au président, vols de données sensibles……

Sécurité informatique : les différents types de menaces

Régulièrement, des PME sont touchées par un virus ou victimes…

Attaques APT : l’être humain doit devenir le maillon fort

Les attaques ciblées visant à récupérer les données confidentielles…

Fuites de données : l’être humain reste le maillon faible

Les experts en sécurité informatique ont coutume de dire que…

Les entreprises : victimes et responsables des failles de sécurité

Avocat à la Cour d’Appel de Paris depuis décembre 1988, maître…

EXCLU. Premiers retours sur l’analyse du réseau TOR

Il se passe des choses décidément bizarres dans la gestion…